Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

La révolution ne sera pas plus télévisée à Toulouse qu'à Wall street…

La révolution ne sera pas plus télévisée à Toulouse qu'à Wall street…


CREA réquisition« Le peuple a construit ces bâtiments rendons-les à ses enfants » C'est sur cette beau slogan que 130 personnes ont réquisitionné un nouveau bâtiment situé 5 rue Goudouli. Vous connaissez le CREA ? Alors, il est peut-être temps d'aller y jeter un œil. C'est par-là que ça se passe, à deux pas de chez vous et c'est là qu'on a besoin de votre soutien ! Je vous explique… Le CREA  c'est un collectif de gens lambda. Comme vous, comme moi. Quatre petites lettres pour résumer quatre grandes idées : Collectif pour la Réquisition, l'Entraide et l'Autogestion. Tout un programme bien plus clair que certaines politiques publiques, celle du logement social, notamment. Le principe est simple. Il ne s'agit pas de déloger Pierre pour loger Paul.

Les lieux réquisitionnés sont méticuleusement sélectionnés: sur des critères plus drastique encore que la prochaine Miss France ! Ça ne se joue pas sur un taux de paillettes ou sur un tour de p…p… propriété ! (bande de phallocrates, non mais !). Si vous avez mis tout votre cœur et votre salaire pour vous construire un chaleureux foyer, vous n'aurez pas la malchance de voir débarquer 130 squatteurs entre l'apéro et le journal de 20 heures. Que nenni ! Par contre, si vous êtes une administration, une multinationale, et que vous laissez de grands bâtiments à l'abandon, alors que des familles sont à la rue… Je ne dirai pas que ça craint pour vos fesses, pas du tout. C'est juste qu'on va vous demander de prêter un peu vos jouets et surtout vous aider à utiliser au mieux l'espace que vous n'utilisez pas quelques temps pour le plus grand bienfait de la collectivité et au nom de l'humanité. Bon, je m'emballe un peu ? Il suffit d'aller juger par vous même. Ils ont besoin qu'un maximum de personnes passent les voir, que les familles ne se retrouvent pas à nouveau dans la rue dans l'indifférence générale.
Pour prendre contact, il y a leur blog, leur téléphone 07 77 77 06 76 et puis deux adresses: 70 allées des demoiselles, 5 rue Goudouli (en fait plus qu'une…)

Et puis, ils seront parmi nous le 18 octobre à la soirée débat autour du film squat, la ville est à nous