Permanences psychologiques au centre auto-géré du CREA le mardi tous les 15 jours de 17h à 19h

Publié le par C.R.E.A - C.S.A

http://asso-rhizome.org/index.php?option=com_content&view=article&id=86:rhizome-au-crea&catid=47:patients&Itemid=136

 

Les membres du CREA (collectif pour la Réquisition, l’Entraide et l’Autogestion), ont réquisitionné en Avril 2011, un immeuble appartenant au ministère de la cohésion et des solidarités, abandonné depuis 2 ans et situé 70, allée des Demoiselles à Toulouse. Avec l’aide des habitants du quartier, des travailleurs sociaux en lutte, des militants et des passants, le lieu a été aménagé pour accueillir des familles à la rue, les membres du collectif et toutes sortes d’activités libres et gratuites en direction du quartier et de la ville (crea-csa.over-blog.com). Le quotidien s’organise autour de liens de solidarités et d’échanges proposant une autre façon de concevoir le « vivre ensemble ».

 

Sensible à la situation des familles à la rue, plus particulièrement des familles en attente de régularisation, les membres du collectif mettent cet espace à profit pour proposer un accueil et un accompagnement à ces familles et leurs enfants. Elles sont dès lors accompagnées dans leurs démarches administratives, de soin, d’alphabétisation, de scolarisation et peuvent expérimenter une certaine forme de socialisation…

En ce lieu atypique où se croisent des personnes de tous horizons, nous voyons l’opportunité de participer à ce brassage d’idées, d’initiatives, de rencontres générant des mises en tensions, ouvrant sur des moyens d’expérimenter une manière nouvelle de faire ensemble, de tisser du lien social, de s'essayer à de nouvelles formes de solidarité. En tant que psychologues, notre action s'inscrit dans un engagement militant au quotidien, au cœur de la cité.

Au sein de notre pratique nous valorisons l'expérience du changement comme source de créativité tant au niveau personnel que collectif. Le changement prend forme aux interstices du social. D’abord marginales, certaines pratiques ou contestations populaires, contribuent à revisiter les normes sociales, questionner le système en place, suggérer des alternatives nouvelles.

C’est là que nous, les psychologues de Rhizome et de Psychologues du Monde Toulouse, intervenons. Nous nous saisissons de ce lieu riche de potentialités pour expérimenter une « clinique de l’instant ». Nous choisissons d’aller de lieu en lieu, au grès des demandes. Progressivement un cadre prend forme…

Publié dans CSA

Commenter cet article